Ces derniers temps, j'ai été absente de mon blog... Les soucis de la vie m'ont carrément absorbée!

Combien de fois on répète cette phrase à un ami qui nous en veut pour avoir disparu, pour un collègue à cause d'une promesse qu'on n'a pas tenue, pour un enfant pour un jour de sortie promis mais raté etc...

Seulement, est ce que "les soucis de la vie" sont réellement une cause convaincante ou un prétexte derrière lequel on se cache ou plutôt on cache son côté désorganisé et fénéant?

Malheureusement, le plus souvent, notre disparition relève de la simple paresse! sinon c'est de la désorganisation qui règne dans notre vie et que l'on n'arrive jamais à gérer...

Cela me fait réellement mal de voir des personnes qui ont toujours eu une réelle joie de vivre, disparaitre carrément de toute sphère pour rester prisonnier de la seule sphère du travail pour certains, du conjoint (e) pour d'autres et la liste est longue.

Personnellement je n'ai pas envie de tomber dans ce problème, et chaque fois que je sens qu'une des sphères commence à l'emporter, je me secoue un peu pour éviter le piège, car, tout comme la cigarette et la gourmandise, une fois on tombe dans la solitude, dans la dépendance d'une sphère en dehors de toute autre, on oublie malheureusement tout le reste, et on passe toute une vie prisonnier de notre propre dépendance.

Et vous, les amis? qu'avez vous délaissé dernièrement? vos études? vos amis? votre mari? votre religion? votre sport préféré? votre loisir adoré?

Peu importe les conditions dans lesquelles nous sommes, c'est le temps ou jamais de nous secouer et de sortir de notre prison :-)